La stratégie de base au blackjack

La stratégie de base au Blackjack correspond à faire des calculs mentaux afin de connaître les cartes restantes et la probabilité qu’elles sortent du sabot et de prévenir des coups à jouer tout cela est résumé dans un tableau trouvable sur internet. Cela paraît simple mais demande une grande mémoire. En effet, chez soi on peut garder le tableau à ces côtés. Dans un vrai casino, il faut compter les cartes. Il faut faire de la probabilité sur le reste de 6 paquets de 52 cartes mélangées, soit 312 cartes.
Le but est simple: trouver le ratio des cartes avantageuses pour nous qui restent à sortir. Si le sabot est « chaud » c’est à dire qu’il y un ratio positif donc qu’il reste probablement plus de cartes hautes dans le sabot. On aura plus de chance de sortir une grosse carte entre 7 et as. On dit que le sabot est « froid » quand l’effet inverse se produit qu’il y a plus de carte entre 6 et 2 dans le sabot. Le calcul correspond à additionner des valeurs correspondantes aux cartes sorties. 7, 8, 9=0, 10, figures et as =-1, pour le 6, 5, 4, 3,2 = +1. C’est la technique de HI-LOW

Si le sabot est chaud cela veut dire que le croupier aura plus de chance de dépasser 21, le joueur lui aura de meilleurs mains lors de la donne et les mises seront plus importantes donc les gains aussi. Le Blackjack est l’un des jeux de casino où la probabilité de gagner évolue selon les cartes données, contrairement à la roulette où les probabilités sont fixes. Selon les idées reçues le comptage est interdit dans les casinos. Cela est totalement faux. Ce qui est vrai en revanche c’est que les casinos n’aiment pas ça. En effet l’établissement est la pour gagner de l’argent et non pour en perdre. En comptant les cartes le joueur peut clairement avoir un avantage, statistiquement parlant, sur le croupier. C’est pourquoi les casinos se donnent le droit de refuser toutes personnes d’un casino, mais aucune plainte ne pourra être retenue contre un joueur pour cela.

There are no comments yet, add one below.

Leave a reply

Your email address will not be published. Required fields are marked *

*

*